« Gone » de Michael Grant

NOTES : La Dystopie est un nouveau phénomène littéraire, porté récemment par le best-seller mondial Hunger Games de Suzanne Collins (Pocket jeunesse) – malgré que ce ne soit pas la première série dystopique. On peut dire que George Orwell a été l’un des précurseurs de ce genre, avec 1984. Genre remis au goût du jour Outre-Atlantique. La dystopie est définie comme le contraire de l’utopie, et met en scène une société manipulatrice reposant sur une catastrophe, une sorte d’anticipation très sombre. Dans ce nouveau genre littéraire, on peut aussi citer la série Uglies de Scott Westerfeld – dont le premier tome a été publié en 2007 – où la beauté gouverne une société post-apocalyptique. La saga Gone, qui comptera 6 tomes (le 4e est sorti ce novembre 2011 en France), relève, en plus du fantastique, de la dystopie par son scénario : les jeunes de moins de quinze ans ce retrouvent coincés dans « La Zone », avec en son centre une centrale nucléaire menaçante. Piégés, ils devront faire face à des pouvoirs surnaturels qui se développent et à une créature inquiétante, en plus de la question de la survie.

Donne ton avis !
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s